NOS PARRAINS

 

« Pourquoi je soutiens l’association Résilienfance ? D’abord, je la connais depuis sa création par quelques passionnés, et j’en approuve l’objet. Ensuite, son développement, qui reflète l’activité inlassable de ses leaders et de ses membres, a su conserver sa très grande ouverture et sa curiosité insatiable... c’est-à-dire tout ce qu’il faut pour créer du lien ! Donc, à suivre, et à ... poursuivre ! »

- Jean-Claude Barrey

 

Jean-Claude Barrey est décédé en décembre 2016. Il a rejoint l'aventure Résilienfance dès sa création en août 2005. Il participait à notre formation en éthologie, il intervenait dans nos séminaires, conférences et colloques ! Il était l’un de nos experts scientifiques et l’un de nos rédacteurs sur Le Blog de la Médiation Animale. Il a beaucoup apporté à Résilienfance et il laisse un grand vide. Merci Jean-Claude!

Jean-Claude était enseignant, formateur et chercheur en éthologie mais également cavalier, il formait notamment les thérapeutes avec le cheval en France, Suisse et Belgique. Sur un domaine de 200 hectares, il a fondé en 1971 une station de recherches pluridisciplinaires comportant, entre autres, une Unité de Recherche en Ethologie, qui travaille en biologie du comportement, éthologie humaine et éthologie animale, dont une spécialisation en éthologie équine. Cette station collabore avec des Universités et des organismes institutionnels et développe ses propres programmes de recherche. Il a co-écrit plusieurs ouvrages dont « Thérapies avec le cheval » (FENTAC); il a produit plus de soixante dix communications scientifiques et articles. Il est notamment l’auteur de Éthologie et Écologie équine (en 2010).

« Lorsque Sandie Bélair m’a proposé de parrainer l’association Résilienfance, cela m’est tout de suite apparu comme une évidence. L’idée qu’un animal constitue un lien entre un individu et le monde, mais également un lien entre un individu et lui-même, était au cœur de mon roman, Un hiver avec Baudelaire, racontant l’histoire d’un homme qui devient SDF et qui est sauvé de la rue par un chien errant. Une thérapeutique fondée sur l’animal comme trait d’union avec l’humanité ainsi que révélateur de notre humanité est une conception à laquelle je souscris pleinement. Aussi est-ce avec une grande joie et une grande fierté que je soutiens en tant que parrain l’association Résilienfance. »

- Harold Cobert

 

Harold Cobert est écrivain né à Bordeaux en 1974. A la suite d’un accident de surf à l’âge de 20 ans, il se met à l’écriture alors qu’il poursuit des études littéraires. Titulaire d’un doctorat ès lettres, il publie aux éditions Séguier une série d’ouvrages consacrée à Mirabeau intitulée "Mirabeau, le fantôme du Panthéon". Il a également été chroniqueur « relations amoureuses » dans l’émission Le Grand 8 en 2012, sur la chaîne D8. Il a publié notamment "Un Hiver avec Baudelaire" (en 2009) : l’histoire d’un homme qui devient SDF et qui fait une rencontre de hasard avec un chien errant. Il écrit également pour le théâtre, le cinéma et la télévision.

Nous cherchions depuis quelques années un parrain à notre image et nous l’avons trouvé en la personne d’Harold COBERT. Il est en effet engagé, généreux, et, pour ne rien gâcher, d’origine bordelaise (région fief de Résilienfance).

Résilienfance

1, chemin de Pines, 33620 Tizac de Lapouyade, France

association@resilienfance.org

06 03 95 05 18